Eric VITEL : 1er National Barcelone 2019

 

Mon dernier article sur Eric remonte à début 2016. A l’epoque il s’intitulait : « Eric Vitel : 1er International Coupe de Flandres 2015 ». Depuis 2015, Eric Vitel n’est pas résté mué et a gardé Barcelone comme objectif numéro 1 ! Petit récapitulatif des 10 années précédentes : 11/20 prix en 2009, 11/19 prix en 2010, 10/25 prix en 2011, 16/25 prix en 2012, 18/27 prix en 2013, 8/26 prix en 2014, 22/27 prix en 2015, 8/14 prix en 2016, 13 sur 32 prix en 2017 et 21/31 prix en 2018. Les 10 saisons précédents 2019, Eric aura donc classé 138 pigeons sur 246 pigeons engagés sur l’étape catalane soit 56.10% de prix par 4  en moyenne sur 10 ans! L’an passé il se classait 5e National avec son premier pigeon, le voilà désormais 1er et 7e au National une année plus tard. Et à l’heure où j’écris, sur la base du classement provisoire, Eric classe 28 pigeons (dont 6 x top 100) sur 38 soit 73.68%, dans la droite lignée des 10 années précédentes.

 

I wrote my first article about Eric in 2016. At that time he has just won the Beker van Vlaanderen from the Cureghem Centre. Since then he is still one of the best Barcelona players from France. Here is a little overview from the last 10 Barcelona’s for Eric: 11/20 in 2009, 11/19 in 2010, 10/25 in 2011, 16/25 in 2012, 18/27 in 2013, 8/26 in 2014, 22/27 in 2015, 8/14 in 2016, 13/32 in 2017 and 21/31 in 2018. The 10 Barcelona flights before 2019, Eric played in total 246 birds and made 138 prices what means an average of 56.10%. Last year his first bird was 5th National and now one year later he is 1st and 7th National: 3 time TOP 10 National in 2 years in an average from +/- 3000 pigeons! Eric will probably win 28 prices out of 38 (73.68%) and has 9 from his first 10 nominated on the pricelist. It will probably not be enough to beat Van Ouwerkerk Dekkers and win the Beker Van Vlaanderen a second time but he will have one of the best european global coefficient in this ranking.

 

La première licence colombophile d’Eric remonte à 1981. Très rapidement Eric s’est focalisé sur les concours de longues distances. Barcelone a toujours été son concours de rêve. Je reprends un bout de l’article de 2015 : « C’est ce qui m’a toujours attiré le plus ! Barcelone a toujours était un rêve . Dans mes débuts au club de Ham (80) j’entendais parler  les anciens de ce concours mythique. En ce temps là jouer Barcelone était une référence pour nous gamin, un rêve accompli désormais. D’ailleurs s’est avec beaucoup d’émotion , qu’en 1992, j’ai vu rentrer la seule femelle engagée de ce concours, malgré qu’elle faisait le reliquat au club de Maubeuge. L’année suivante, l’émotion était encore plus forte quand je remportais les deux premiers ,dans ce même club, avec en tête la « Petite Barcelone » ( ORY Père & fils), mère de mon WIM ».

 

Eric has pigeons since 1981. Not since the beginning but not much later after his start he specialized in long distance races. Barcelona was in the beginning his dream. In my article about how from 2015 Eric said „Barcelona is the race that attracts me the most. It’s a special feeling to see a Barcelona bird come home. In my beginning years I always listened to the older fanciers talking about this mythic race. At this time Barcelona was the reference for us, young pigeon fanciers. Now it is an accomplished dream!! Really, a great dream came true!

 

Eric possède une installation d’une longueur totale de 19 mètres. Il y a un petit colombier volière de 3 x 4 mètres pour une partie des jeunes. Derrière celui ci il y a un bâtiment de 3 x 3 mètres, pour le matériel et les graines, qui donne accès à trois volières de 4 x 1,20 mètres chacune. Dans ces différentes volières il y a dans l’ordre, un compartiment pour une dizaine de couples d’éleveurs , un second compartiment pour quelques couples de reproducteurs et un dernier compartiment pour des femelles reproductrices et/ou éleveuses. Ces volières sont à l’arrière du principal colombier de jeu qui se compose de 4 compartiments d’environ 2 x 3 mètres chacun et  d’un dernier compartiment de 4 x 3 mètres. Sur le devant de ce colombier il y a une volière ouverte sur toute la longueur d’une profondeur de 2 mètres. Dans ce colombier principal, le premier compartiment est de nouveau pour quelques couples de reproducteurs, le second pour les femelles séparées, les deux suivants pour une bonne vingtaine de couples de voyageurs. Puis il y a un colombier de 4 mètres pour les yearlings. Un autre en angle à  90°C de se colombier  de 6 x 2 mètres, séparé en deux compartiments, pour les jeunes, avec une volière couverte sur le devant de 2 mètres de profondeur . L’orientation des installations est sud est  pour le colombier principal de jeu et bien entendu les volières se situant à l’arrière sont exposées au nord ouest. Le pigeonnier en angle pour les jeunes lui est exposé ouest. Eric Vitel possède 15 couples de reproducteurs , et autant d’éleveurs. Il élève chaque année environ 150 pigeonneaux.

 

Eric has lofts with a total length of 19 meters. He has a little aviary loft from 3 x 4 meters for the youngsters. Behind this loft he has a place of 3 x 3 meters for all the material and food. Through this local he can go to a long aviary composed of 3 lofts, each 4 x 1.20 meters for about 10 couples of breeders and some foodsters and some single hens. This aviaries are just behind the main racing loft composed of 4 lofts from 3 meters x 2 meters deep and from one loft of 4 x 3 meters. On the front of this main loft there is a wooden aviary from 2 meters deep. On this main area, one loft is for some breeders, a second loft is for some hens, and the two last lofts are for around 20 couples racing birds each. Besides these lofts Eric has a 4 meters loft fort he yearlings and 6 other meters with aviary in the front face for the youngsters. In total Eric have 15 couples of breeders and the same number of foodsters, and he rings about  150 youngsters every year.

LUCIE, the 1st National Barcelona winner!!

Passons à la souche de pigeons cultivée par Eric. Tout  est parti d’un mâle de Wim MULLER le « Photographe »  accouplé à « la petite Barcelone » de chez ORY Père & fils. Ensemble ils ont donné un  super pigeon le «  Wim », très bon voyageur et très bon reproducteur, qui est à la base d’autres colombiers en France. Eric VANACKER détient le premier international Perpignan 2003 hors d’un fils du frère du « Wim », chez Gerard VAN TUYL une as pigeon descend de la souche du « Wim ». Eric a aussi réussi avec quelques pigeons achetés chez  Roger SENICOURT. Il y a encore de son sang dans quelques bons pigeons. Voilà ce qu’on trouve chez Eric à la reproduction : des Wim MULLE, des Leo PRONK, des Gérard VAN TUYL, des Jos PEPPING, des Gebr.HAGENS et des Gebr.BRAS… en quelques sortes le drapeau orange y est en berne !

 

Let’s talk about the pigeons of Eric. At the beginning he had one basic breeder from Wim MULLER „The Photograph“ paired with a hen called „La petite Barcelone“ from ORY Father & Son. This couple are the parents from his basic breeder „Wim“, who not only was a fantastic racer but also a top breeder at Eric’s loft but also at other lofts. 1.International Perpignan 2003 from Eric Vanacker is out of a son from a direct brother of “Wim”. At the loft of champion Gerard VAN TUYL a real acepigeon came out of the line of the “Wim” from Eric Vittel. To complete his base line based on the “Wim” strain, Eric introduced pigeons from Roger SENICOURT, Wim MULLER, Leo PRONK, Gerard VAN TUYL, Jos PEPPING, Gebr.HAGENS and Gebr.BRAS.

 

Au quotidien que donnes tu à tes pigeons ? «  J’ai la confiance de la firme Versele Laga et ils ont la mienne. J’utilise la Gamme IC+ pour les mélanges et tout le reste vient de chez eux . J’utilise également des huiles ( germes de blés, ails), de la poudre vitaminée, des électrolytes, de la pierre à picorer et du grit. Avant même de penser à autre chose il faut déjà penser à renouveler les minéraux le plus souvent possible et ne pas laisser la poussière envahir les contenants. Je ne donne plus de vitamines dans l’eau  sauf  au retour comme la firme Versele Laga l’indique. Au retour du concours je donne Hemolyt 40. Ce sont des protéines qui aident à la récupération. En fin de préparation je donne aussi Boost X5 sur les graines au casier. Mes pigeons sont nourris au bac commun et à volonté. En début de saison :le mélange est composé de 2/3 Start I.C.+ (mélange élevage) et 1/3  Depure Plus I.C. Ce mélange est ensuite remplacé par du Super Condition au fur à mesure que les distances s’allongent. J’y ajoute de l’huile d’ail et de la levure de bière liquide ou déshydratée, deux fois par semaine, les mardi et mercredi. Pour les pigeons qui partent, ils auront un complément au casier de 3 à 5 jours suivant le concours. Ce complément est à base de « Friandises » et de mélange Champion Plus I.C.+. Tout est servi à volonté puisque je nourris qu’une fois par jour. Le trop plein est ramassé une fois par semaine et donné aux poules d’un ami »

 

How do you take care of your pigeons ? I only use the mixtures from Versele Laga, range IC. I also use other side products like different oils, vitamineral, elektrolyts, and minerals. Eric thinks that one of the most important thing is to refresh the minerals on the lofts. Vitames are used when the pigeons come back from a race. When they come back they also receive Hemolyt 40 (proteines for a good recovering). At the end of the preparation Eric use Boost X5 on the food. The food is giving on a common feeder. This feeder is never empty. Pigeons can eat what they want & when they want. At the beginning of the season the mixture is composed of 2/3 Start Plus IC and 1/3 Depure Plus IC. When distances become longer, Depure ist replaced by Super Condition. Tuesday and Wednesday Eric adds garlic oil and yeast on the food. All the birds that have to go on a marathon race have also a special feeder in their boxes in which they will find fath food and Champion Plus IC. All what the pigeons don’t eat is given to the laying hens of a friend from Eric.

 

Comment prépares tu tes pigeons pour les internationaux ? « Il n’y a pas de règle, tout dépend de la météo. En général mes pigeons font trois concours de vitesse jusqu’à 300 kilomètres puis un demi fond de 400-450 kilomètres et pour finir une épreuve avec le CALC (500-600 km). Cette dernière épreuve apprend aux pigeons à sortir de la masse. Après la préparation mes pigeons font en général deux concours internationaux. L’objectif est de les amener au mieux et en jouant sur le nid. En jouant au naturel c’est difficile de les amener sur une position idéale sur plus de deux concours sur cette courte période.

 

How do you prepare your pigeons on an International race ? All depends on the weather. Mostly I begin with 3 races up to 300 kilometers, then I go further with a race from 400-450 kilometers and at the end I add a race from 500-600 kilometers. That means that my pigeons have 1500-1600 kilometers on the wing before the big race. I play my birds 2 times a year and all is played with the nest method.

 

 

1st National Barcelona pedigree!

 

Pourquoi avoir choisi le jeu au naturel ? Parce que je m’y sens bien. Je travail en rythme posté, en 5×8.. Pour jouer le veuvage et en tirer le maximum j’estime qu’il faut être régulier dans les soins, ce qui ne colle pas avec mon quotidien. Aussi je n’ai jamais su garder mes femelles comme veuves. J’ai toujours agis comme cela seul contre tous, car  je suis entouré de spécialistes du veuvage. Quelques soit la méthode, le plus difficile est de bien paraître au résultat. Après avoir fait ce choix de jouer exclusivement sur le nid en 2005 et avoir réalisé sur le  Perpignan de cette même année un 27/30 au national, 25/30 à l’international avec le 14 ° à la clé et 5 pigeons au 200 premier et 17/18 au doublage international femelles, je me suis dit que si avec la même méthode je n’avais plus de bons résultats alors il fallait se concentrer sur autre chose que de porter la faute à ce système de jeu. Il faut croire à ce que l’on fait et surtout ne pas en déroger à tout bout de champ car la colonie est sélectionnée sur une méthode et en changer ne veut plus rien dire. Exemple, imaginez que je passe au veuvage total après tant d’années de sélection sur le nid. Je pense que j’aurais de sérieux problèmes avec l’accouplement entre femelle. Il faudrait de nouveau sélectionner dans ce sens. Je n’ai plus le temps de recommencer de zéro car vous n’êtes pas sans savoir que nous ne sommes pas éternel non plus.

 

Why did you choose to play the natural (nest) method ? Because I think it’s the best method for my way of live, think and work. I work in a 5×8 schedule so I can never take care of my pigeons at the same time of the day. I think that can not match with the widowhood system. But more than a method, the most difficult is to be at the top of the pricelist every race. At the beginning when all the other fanciers said to me that I was wrong with my method I had a doubt. But in 2005 when I began to practice it and when I put 27 birds out of 30 in the national pricelist I was seduced and since then I know that if one time I will have bad results, my method is not the problem. When you do something you have to think it is the best thing to do and don’t change every time. Because you select your birds on this method and if you change method other birds will be better and you never will find out THE kind of bird you need which fits in your system.

 

Félicitation Eric pour cette belle victoire et ce très beau pourcentage. Rendez vous sur Barcelone 2020 ?

 

Congratulations to Eric from the whole PIGEONCOM team for this fantastic victory and price percentage. Hope we can battle again on Barcelona 2020 !

 

Yannick UNGERER le 15/07/2019

Pour WWW.PIGEONCOM.COM